العرض

 

Situation géographique:

Oran, surnommée « la radieuse », est la deuxième ville d’Algérie et une des plus importantes du Maghreb. C'est une ville portuaire de la Méditerranée, située au nord-ouest de l'Algérie, à 432 km de la capitale Alger, et le chef-lieu de la wilaya du même nom, en bordure du golfe d'Oran. Cet wilaya a su préserver son identité tout en s'imprégnant de l'influence de ses occupants successifs. La ville d'Oran est située au fond d'une baie ouverte au nord et dominée directement à l'ouest par la montagne de l'Aïdour, d'une hauteur de 420 mètres, ainsi que par le plateau de Moulay Abdelkader al-Jilani. L'agglomération s'étend de part et d'autre du ravin de l'oued Rhi, maintenant couvert.

Limitées territoriales

 La wilaya d’Oran est délimitée territorialement selon la Loi N° 84/09 du 04 Février 1984 portant Organisation Territoriale des Wilayas comme suit : Au Nord par la mer Méditerranée ; Au Sud-Est par la wilaya de Mascara ; A l’Ouest par la wilaya d’Ain Témouchent ; A L’Est par la wilaya de Mostaganem ; Au Sud par la wilaya de Sidi Bel Abbés.

La wilaya d’Oran s’étend sur une superficie de 2.114 Km2.

Aspect Administratif

La wilaya d’Oran est constituée administrativement de 26 communes et de 09 daïras subdivisées comme suit :

Situation démographique

La population totale de la wilaya est de 1 577 556 habitants, soit une densité de 746 habitants par Km².

 

Le relief

 

Le relief de la wilaya d’Oran est présenté selon six composantes naturelles, comme suit :

  1. La bordure côtière : On distingue: Les côtes rocheuses s’étalant des monts d’Arzew jusqu’à Mers El Kebir à l’Ouest et du Cap Lindles jusqu’à Cap Sigal, limite administrative de la wilaya ; Les plages sableuses de la basse plaine de Bousfer-les Andalouses et de la baie d’Arzew.
  2. Les collines du Sahel : constituées par : Les monts d’Arzew : Ensemble de hautes collines bordant toutes les falaises abruptes allant d’Arzew à Canastel (Est d’Oran) ; Le Murdjadjo et ses prolongements à l’Ouest.
  3. La basse plaine littoral de Bousfer-Les Andalouses: Ensemble pénéplan déclinant vers le Nord, très abrité par les collines sahéliennes disposées en amphithéâtre. Un seul cours d’eau important draine cette basse plaine à l’Ouest, l’oued Sidi Hammadi près du complexe touristique des Andalouses.
  4. Le plateau d’Oran-Gdyel: S’étendant sur une vaste superficie, des piémonts du Murdjadjo, jusqu’au Sahel d’Arzew. Ce plateau est marqué par une absence de drainage et de nombreuses dépressions plus ou moins salées : la grande Sebkha d’Oran qui marque la limite du Plateau à l’Ouest, la Daya Morsli, le lac Télamine, les Salines d’Arzew limite du plateau à l’Est.
  5. La partie orientale de la plaine de la M’leta: Coincée entre les piémonts Sud de Tessala, les côtes aux de la forêt de Moulay Ismail et la bordure immédiate de la grande Sebkha.
  6. La grande sebkha d’Oran et les salines d’Arzew: La grande sebkha d’Oran est une dépression située à 80 m d’altitude d’une étendue dépassant les 30 000 Ha (près de 1/6 de la surface de la wilaya). Les salines d’Arzew s’étendant au pied de la forêt de Moulay Ismail, d’orientation similaire à celle d’Oran. I-5 Le climat Oran bénéficie d'un climat méditerranéen sec classique marqué par une sécheresse estivale, des hivers doux, un ciel lumineux et dégagé. Pendant les mois d'été, les précipitations deviennent rares voire inexistantes, et le ciel est lumineux et dégagé. L'anticyclone subtropical recouvre la région oranaise pendant près de quatre mois. En revanche la région est bien arrosée pendant l'hiver. Les faibles précipitations (420 mm de pluie) et leur fréquence (72,9 jours par an) sont aussi caractéristiques de ce climat.

اتصلو بنا

الطريق